Une voix de Norvège et des vins du Luberon

Samedi 12 juin nous sommes restés un temps un peu suspendus, un peu ailleurs, portés par l’ambiance, la force et la paix de Théa. Avec ses instruments amis, la vieille mandoline de cent ans, le ukulélé-électrique, le banjo et la guitare, elle tisse une trame musicale complètement originale dans le style blues norvégien… Merci encore à vous Théa et Idriss d’avoir fabriqué cette soirée inoubliable, pleine d’émotion et de tendresse. Merci aussi à l’ami Guillaume, d’être venu du Lubéron avec ses vins croquants et frais.

Voir toutes les soirées passées